FENIAN É GROUMAN

AIR : Suzon sortait de son village.


Touei leis souar ma bousso de maire
Mi renourié : sies un voourien !
Aimes mangea bouen, voues ren faire ;
Un jou feniras maou, Guïen !
Lou feniantugi,
Lou groumandugi
An de tou ten desavia leis jouven ! . .
Maire, li dieou,
Pa tan bedeou ,
Per v'escouta, dé mi leva la peou !
Basto que lou marteou proucure
De que chiqua... rame qu'a fan !
Qu'es pas fenian, qu'es pa grouman,
Qu'un tron de Dieou lou cure !
A luego de neisse canaïo,
L'enfan d'un paoure ouvrié massoun,
Perqué sieou pas sorti deis braïo
D'un negoucian vo d'un baroun !
Ieou, tan coouvasso !
Oh ! que vidasso !
Oh ! que challa ! s'avieou agu de ploun !
Vouaddé-milié !
Particulié !
Ti l'oourieou fa juga, lou restelié!
Mai foou que Guïen si mesure !....
S'oou-men m'avien fa capelan !...
Qu'es pa fenian, qu'es pa grouman,
Qu'un tron de Dieou lou cure !
L'iver, lou bou deis dé vou siblo;
L'estieou, de suzou sia nega :
Ana un paou manegea la tiblo,
Leis man gobi, lou san giela !
Mai en goguèto ,
A la guinguèto ,
Rire, canta, gusegea, fa tuba
Pui la broucheto ,
Pui leis carteto,
Pui eme Chouazo oou lié si radassa !
L'a ti v'un bregan mi jure
Qu'aco es pa lou plesi deis san ?
Qu'es pa fenian, qu'es pa grouman,
Qu'un tron de Dieou lou cure !
L'an passa, doou ten deis Carèno ,
╔ri rede coumo un palé:
Juna, per ieou es troou de peno,
E surtou juna per Nouvé !..
Oou courretié
Zou ! trei camié :
N'en retireri mei nounanto pié!
N'agueri proun
Per un capoun ;
Ero de buerri ! m'ané eis vint oungloun !..
Qu voou joui foou qué n'endure:
Fasieou gin-gin lou lendeman;
Mai es egaou : qu'es pas grouman
Qu'un tron de Dieou lou cure !
Mi fa suza leis bassaqueto
Quan vieou certein richas booumian ,
Per espragna quoouqueis peceto,
Pati doou souen e de la fan !
Es pa peca
De s'espïa
Quan lou besoun vou li reduise pa !
Manges un uou,
O viei couguou !
E poues avé dé gamato de buou !. .
Voues pa que lou mesquin marmure
Quan lou Cresus vieou en mandian !
Qu'es pa fenian, qu'es pa grouman.,
Qu'un tron de Dieou lou cure !
E noueste cura, que san cesso
Oou prone ven degoubïa
Contro la taoulo e la paresso !
Dé l'oouzi mi fa tremoura !
L'isto pa ben,
Oou citouïen ,
Dé coumanda lou juni eis parrouassien !
Es tou redoun,
A sè mentoun ,
Lou nazarè rouge coumo un pebroun !
Foou qué ma testo si madure,
Qué li dirieou : ˘ charlatan !
Creido pu leou : qu'es pa grouman,
Qu'un tron de Dieou lou cure !
Vui cadun parlo poletiquo :
M'en meli pa, l'entendi ren;
Mai s'en fasen la repebliquo
Lou paoure avié toujou d'argen !
S'en pa triman,
Avié tou l'an
Bouen lié, bouen vin, bouen fric˛, bouen pan blan ,
Leou, leou, dirieou :
Vengue un fusieou !
Espooutissen leis reis, marrias de Dieou !
E que la repebliquo dure:
Sieou lou proumié de seis rouffian ! . .
Qu'es pa fenian, qu'es pa grouman,
Qu'un tron de Dieou lou cure !
Octobre 1838.

Retour