Les traditions de NoŰl

La table
Elle est dressée avec 3 nappes blanche et 3 Chandelliers ( symbole de la Sainte Trinité ) et comporte toujours une assiette de plus que le nombre de convives
( l'assiette du pauvre ).
Le Gros souper
Malgré son nom, il ne comporte que des plats maigres ( carde, morue...) car il a lieu avant la messe de Minuit .
Avant de partir à la messe, on relève sur la table les quatre coins des 3 nappes.
Les treize desserts
Ils ne seront mangés qu'au retour de la messe .
Il n'existe pas, à notre connaissance, de liste "officielle" des treize desserts   
1) les "Quatre Mendiants"
dont les couleurs rappellent celles des robes des quatre ordres religieux :
carmes, augustins, franciscains, dominicains  
Noix ou Noisettes
Figues Sèches
Amandes
Raisins Secs
2) Les fruits de saison  
 conservés dans la paille de l'été à Noël
Pomme
Poire
Raisin
Melon Vert
3) les Nougatsblanc
noir
4) La Pompe à l'huile ou Gibassié
Pour arriver à 13 on va ajouter localement des mets tels que le pruneau, la sorbe ( petite pomme sauvage), l'arbouse, les fruits confits (Apt), les calissons (Aix)...
Bien que la région de Nice et de Menton aient produit depuis longtemps des agrumes ( oranges, citron,...),
ceux ci étaient plus considérés comme des cadeaux de grande valeur pour les enfants que faisant rééellement partie intéégrante des treize desserts.
Quand au vin cuit, il est servi à table et on y trempe traditionnellement la pompe à l'huile mais ne fait pas vraiment partie des 13 desserts...

La bűche

Avant d'être en chocolat, elle était beaucoup moins digeste puisqu'il s'agissait d'une vrai bûche !

Le patriarche versait dessus un verre de vin cuit et la portait dans la cheminée avec le dernier né de la famille ( caganis ).

Il prononšait alors cette formule : 
 Cacho fiò, bouto fiò !
Alègre ! Alègre ! Diu vous alègre !
Emé Calendo tout bèn vèn !
Diéu vous fague la graci de vèire l'an que vèn
E se noun sian pas mai, que noun fuguen pas mens.

 
 ("Joie ! Joie ! Que Dieu nous mette en joie !
Avec Noël, tout le bien vient
Que Dieu nous fasse la gràce de voir l'an qui vient
Et si nous ne sommes pas plus, ne soyons pas moins !"
)


 

La crêche

Représentation provenšale de la Nativité, la première crêche a été créée par Saint François d'Assise au douzième siècle.
Les santons (petits saints) actuels représentent, outre les personnages bibliques, les métiers de la région au dix-neuvième siècle


lou biòu
(le boeuf )


San Jóusè
(Saint Joseph)


 
Jésus


Vierge Mariò
(Vierge Marie)

L'ase vo L'ai, en marsihés
(l'Ône)


 
    
Li pastre (Les bergers)
(Tistet, Nourat, Jaque, Micoulau, Matiau, Roubin, Chiquet, Floùret, Meissemin, Goustin , Auguste)

L'ange boufarèu
(L'ange sonneur)

Gaspar
(Gaspard)

Marchion
(Melchior)

Bautezar
(Balthazar)

lou camèu
(le chameau)

 


La Bugadiero
(La femme qui fait la lessive)

La femo à la poulaio
(La femme à la volaille)

La femo au fournèu
(La femme au fourneau)

La peissouneiro
(La poissonnière)

La boumiano
(La bohémienne)

La fielouso
(La femme à la quenouille)

 

L'amoulaire vo l'amoulé (Pimpara)
(Le remouleur)

Lou tambourina´re
(Le tambourinaire)

Lou pescadou
( Le pècheur)

Lou cassaire
(Le chasseur)

Lou bouscatié
(Le bucheron)

Lou boumian
(Le Bohémien)

 


Lou Ravi
("l'Etonné")

Lou fournié
(le boulanger)

Lou mounié ( Barnabèu)
(Le meunier)

l'avugle e soun fièu
(L'avugle (Simoun) et son fils)

Lou conse
(Le Maire)

l'omo à la violo
( L'homme à la vielle

 

La femo à la coucourdo
(La femme à la courge)

La femo au gibassié (Janeto)
( La femme à la pompe à l'huile)

Bartoumièu
( Barthélémy)

Margarido vo Magali
(Marguerite)

Jourdan
(Jourdan)

Lis ancian
(Les vieux)

 

Nom franšais

Nom provenšal

Le femme au barrilLa femo au barriéu
La femme au vin cuit La femo au vin cué
La femme à l'agneauLa femo à l'agneloun
La jardinièreLa jardiniero (Nourado)
La femma à la morueLa femo à la merlusso
La femme aux draps de litLa femo i lincau
La femme à la marmiteLa femo à l'oulo (Madeloun)
La femme au pigeon La femo au pijoun
La femme à l'enfant La femo au pitchoun
L'homme au jambonL'ome au cambajoun
Le valet de ferme Lou varlet d'estable
L'étameurL'estamaire
L'h˘tellierL'oste (Benvengu)
Le trompette du villageLeu troumpetaire (Janet )
L'enfant Lou drole (Simoun, Safourian dit Chicoulet, Tounin, Doumenico)
l'Homme au visage halé surnom : Roustido
Joseph, homme na´f Jigé
Sito d'uno pourtalièro de Lyoun sus li santoun
un autro sito sus li crecho
 

Faire counèisse nosto culturo i mai jouine...

ę Lou Mèste Maiun

Retour